Journée sociale

Dès que l'on a choisi Champailler pour le déroulement de la journée sociale de la rebatta on a opté pour l'utilisation des balles en plastique (celles du jeu du calciobalilla) au lieu des traditionnelles rebattes en aluminium.

Ce choix, d'ailleurs nécessaire pour la longueur réduite du terrain de jeu de Champailler, facilite et encourage la participation aussi des gens qui ne pratiquent pas habituellement ce jeu en limitant les différences entre joueurs.

En effet ces balles ne rejoignent qu'une distance maximale de 100-120 mètres, à raison d'environ la moitié de la distance atteinte par les meilleurs lanceurs lors de l'utilisation des balles en aluminium.

Cela est dû tant au diamètre de la balle que, surtout, au poids des balles, qui étant plus légères ont une force de pénétration inférieure.

Donc de ce fait, à chaque année on assiste à la rentrée sur la place de joueurs qui ne pratiquent plus le jeu agonistique depuis plusieures années, ainsi que le début de femmes, de jeunes, de néophytes qui, au vrai sens du mot, se mettent en jeu en essayant de lancer la balle plus loin que possible en évitant, hélas, la bicca, l'erreur qui ne donne lieu a aucun point.

Cette année aussi le dimanche 10 juillet des 36 joueurs participants, bon nombre était des sympathisants de la rebatta qui, pour une raison ou une autre, démontrent de l'intérêt envers ce jeu traditionnel valdôtain en essayant d'en comprendre les mécanismes techniques afin de jouir lors des meilleures battues, car même si le résultat sportif n'est pas à la une, tout le monde tient à faire sa belle figure....