Géomorphologie et géologie

Tel qui apparaît à nos jours, le territoire de Jovençan est le résultat d'un long processus de transformation qui à duré plusieurs millions d'années. Les transformations de la structure tectonique originaire ont été opérées tout d'abord par les glaciers et ensuite par d'autres facteurs météoriques et par les alluvions.

Le manteau rocheux fut modelé par les grands glaciers de l'ère quaternaire. La contribution la plus significative la donna le glacier Baltée, qui descendait du Mont Blanc pendant la période très froide du Pléistocène, qui occupait la Vallée d'Aoste tout entière et qui terminait aux alentours d'Ivrée.

Au moment de son expansion maxima, le glacier atteignait et dépassait dans le secteur occidental du bassin d'Aoste (où se trouve Jovençan) l'épaisseur de mille mètres. Cette énorme épaisseur et puissance expliquent la hauteur considérable du gradin qui se trouve à 1200-1300 m sur le versant au dessus de la Commune de Jovençan.

Avec le recul du glacier Baltée, après quatre phases glaciaires alpines durant lesquelles eurent lieu des périodes d'avancement et de régression des glacier, se formèrent des moraines. Pendant le dernier et définitif recul se formèrent des moraines dans la plaine, dont la plus importante sur le territoire de Jovençan est représentée par Châtelair.

Ce grand courant glacière après avoir exercé un profonde érosion, en reculant, laissa aussi le sillon ou par conséquent s'incanala la Doire Baltée. Après l'époque glacière, vers la fin du Würmien (10000 ans avant J.C.), les cours d'eau creusèrent profondément les fonds des vallées et des éboulements ainsi que des alluvions transformèrent davantage le milieu physique.

De larges cônes détritiques formés par d'anciens éboulements ou des dépôts alluvionnaires s'appuient en pente douce aux parois des versants montagneux. C'est ainsi le cas de la légère pente située aux confins avec la Commune de Gressan, qui représente un cône détritique du torrent homonyme.